Le marketing de Lomography a très bien fonctionné avec moi ! J’ai déboursé environ 80 euros pour un appareil en plastique, un flash, un fish eye et quelques films.

Après quelques jours d’attente, le toy est arrivé : vrai toy, déçu par sa fabrication très rudimentaire, séduit par l’emballage qui me rappelle celui des jouets de mon enfance, tout moulé dans le plastique. Je passe sur la prise en main, etc… En fait, on met un film, on règle sur nuageux et on croise les doigts tout en appuyant sur le déclencheur. Miracle une fois sur 20, ce qui place très certainement le Diana dans les appareils les plus chers du marché…

Toutefois, j’ai aimé ce premier autoportrait.

mf-autoportrait-2