YouTube vient d’annoncer la mise en service d’une fonctionnalité e-commerce permettant aux commerçants de vendre leurs produits sans que le visiteur n’ait à quitter YouTube et la chaine de la marque.

L’argumentaire de YouTube s’appuie sur ses propres statistiques sur le comportement de ses visiteurs. Les internautes cherchent désormais sur YouTube de l’information produits : conseils d’utilisation, tutoriels, banc d’essai… YouTube n’est plus seulement utilisé pour l’amusement, mais aussi pour consommer des produits.

La fonction e-commerce de YouTube raccourcit considérablement le processus d’achat. On sait que c’est élément majeur pour réussir une vente : plus le nombre de clics est faible, plus il est facile de transformer un visiteur en client.

Le principe est simple : vous visitez une chaine YouTube de marque. Une vidéo vous montre un produit. Sous la vidéo, les produits présentés dans le film sont listés avec un bouton d’achat. Vous cliquez sur ce bouton pour terminer vos achats et vous suivez le processus habituel d’achat sur le site de la marque, le produit étant déjà dans le panier.

Cette fonctionnalité s’appuie sur la nouvelle plateforme de cartes à cliquer (« cards ») qui permettent d’afficher des informations sous forme d’éléments graphiques en superposition de la vidéo lue. Nous en reparlerons en détail prochainement.

Des tests ont été menés avec Wayfair, un marchand US de décoration qui a multiplié par trois ses revenus par impression, comparé à un affichage publicitaire traditionnel. Sephora mène aussi ses expériences et en conclut que l’attention portée au produit ainsi présenté augmente de 80%.

Pour l’instant, cette fonctionnalité est ouverte au bon vouloir de YouTube. Il faut vous rapprocher du contact YouTube local pour en négocier la mise en place. Mais gageons que sitôt l’efficacité de la fonctionnalité validée, on verra fleurir de très nombreux e-commerces intégrés à YouTube…

YouTube est le premier site média au monde, le second moteur de recherche derrière Google… et bientôt l’un des premiers centres commerciaux virtuels du monde. Les marques peuvent d’ores et déjà se préparer à cette révolution en concentrant leur effort sur la réalisation vidéo et la consolidation de leur expérience de vidéo marketing. Comme toujours, le train se prend tôt ou trop tard…

Sources: